Photo of Nadine Masshardt sticky tape sticky tape sticky tape
news

Maintenant

Pfeil

Transparence

La démocratie ne va pas de soi : La population a le droit de savoir de qui les parlementaires reçoivent de l’argent – en tant que membre du conseil consultatif, du conseil d’administration ou du conseil de fondation, à travers un emploi ou un mandat.
Les partis doivent aussi divulguer qui finance leurs campagnes. Cette information est essentielle pour que les citoyennes et les citoyens puissent former leur propre opinion. Car de là où provien-nent des moyens financiers importants, des dépendances se créent. Pour renforcer la confiance dans notre démocratie, je m’engage pour plus de transparence en politique.

En cohérence avec mon engagement pour la transparence, voici quelques indications relatives à mes propres finances : les indemnités imposables de mon mandat au Conseil national s’élevaient à 75’069 francs en 2018. Ils sont constitués de 68’905 francs d’indemnités journalières (pour les sessions et les réunions de la commission) et d’allocations de garde pour les enfants ainsi que 10’152 francs d’indemnités de prévoyance (pour le règlement des contributions des employeurs et des employés). S’y ajoutent 47’257 francs d’indemnités exonérées d’impôts (comme l’AG, les repas, les nuitées dans le cas des réunions externes ainsi qu’une contribution annuelle aux dé-penses de personnel et de matériel). Ce montant est réinvesti pour une grande partie dans les coûts de matériel et du personnel, et ne reste pas longtemps sur mon compte (avec notamment l’emploi de mon collaborateur personnel Jonas Hirschi).

Pour mon travail en tant que vice-présidente du groupe parlementaire du PS au Palais fédéral, je reçois 5’040 francs par an. Mes engagements bénévoles ne sont pas rétribués financièrement.

Par cette démarche, je remplis volontairement les exigences de la divulgation des frais indiquées par l’initiative sur la transparence. Puisque ni mon budget de campagne électorale ne dépasse les 100’000 francs ni les dons que j’ai reçus n’ont été plus élevés que 10’000 francs par une seule personne, cette réglementation de transparence s’avère brève.

Pour ma campagne électorale personnelle de 2019, je dispose d’un budget de 23’000 francs. J’investis moi-même environ la moitié (par des provisions des quatre ans passés) tandis que l’autre moitié provient de dons individuels, dont la majorité s’élève entre 10 et 200 francs. Si vous souhaitez aussi faire une donation, vous pouvez le faire ici : Team Nadine Masshardt CH19 0900 0000 8538 4676 6.

En parallèle de l’aspect financier les activités de lobbying doivent aussi être divulguées de manière transparente: De mon côté, j’ai transmis le droit d’accès au Palais fédéral)
(le soi-disant „badge d’accès “) à Jonas Hirschi (collaborateur personnel et coordinateur au Forum pour les droits humains en Israël et Palestine).

Le PS Suisse et le PS du canton de Berne vont de l’avant avec leur règlement sur les dons au moyen notamment de leur code de déontologie pour les candidats au Conseil national et au Conseil des Etats.)

PDF Règlement sur les dons canton de Berne